ce que je lis

Chronique – Malchance et objets magiques t1 : La rotonde aux objets – Hope Tiefenbrunner

Auteur : Hope Tiefenbrunner
Editeur : Editions MxM Bookmark
Collection : Imaginaire
Parution : mars 2018
Pages : 244
Résumé de l’éditeur : Quand Adrien débarque sur Lexar, il s’attend à trouver rapidement l’objet magique qu’on lui a promis, après tout il est un Talent, un de ceux qui … qui quoi d’ailleurs ? Tiens, il aurait peut-être du poser un peu plus de questions avant de suivre ces drôles de types à tête d’Elfe.
Et pourquoi son pouvoir à lui ne réagit à rien ? Et pourquoi sa malchance habituelle le poursuit ? Et c’est qui ce type affreusement arrogant mais dont il a cruellement envie. Fiancé ? Comment ça fiancé ? Une chose est sûre, l’aventure d’Adrien sur Lexar l’emmènera de surprise en surprise, la plus belle n’étant peut-être pas celle à laquelle il s’attendait.

C’est une jolie découverte que je dois au Salon du Livre 2019, et que j’ai enfin pu lire, merci confinement !

On plonge directement avec Adrien sur la planète Lexar, sur laquelle tous les objets magiques de l’univers sont réunis. Il est un Talent, c’est-à-dire qu’il dispose d’un pouvoir, et il doit maintenant trouver son objet, celui qui répond à son pouvoir, et avec lequel il est lié. On découvre l’univers peu à peu sous les yeux de ce Terrien qui, plus on avance dans l’histoire, a l’impression de ne pas avoir sa place là-dedans. Le lecteur alterne avec le point de vue de Dalek quelques chapitres plus loin, puis parvient jusqu’à leur rencontre explosive. Tout se déroule sur quelques semaines, tout est rapide et dense. Cela se lit très rapidement grâce à ce rythme soutenu.

Rien de très original dans les personnages, mais la recette prend bien ! Adrien est le premier avec qui on fait connaissance. Il est homosexuel, plutôt banal, maladroit et malchanceux comme pas deux et donne surtout une belle note d’humour à cette histoire. On peut assez bien se reconnaître en lui, parce qu’au début il est perdu et ne comprend pas le fonctionnement de son pouvoir. Dalek lui est son inverse complet. Il réussit là où Adrien échoue, il gère super bien sa magie là où Adrien a du mal à la mobiliser, il est sûr de lui et agaçant. Ils vont se rencontrer et s’attirer de manière incompréhensible mais intense. Les autres personnages sont aussi hyper intéressants et divers, ils ajoutent beaucoup de touches de couleur, même si on note, comme d’habitude avec les romances entre hommes, un manque de femmes.

On se retrouve sur la planète Lexar, qui regroupe tous les objets magiques des différents mondes. L’univers est un bon mélange de fantasy, comme la magie ou encore des détails avec des épées, des médaillons, et cetera, et surtout la SF car on se retrouve quand même dans un habile système regroupant planètes et races complètement différentes. Je n’ai pas encore toutes les clefs pour comprendre parfaitement l’univers, car après tout nous n’avons qu’un seul tome et il vaut mieux éviter l’information dropping. Après tout, on a assez d’infos pour suivre l’intrigue et c’est l’essentiel. À ce stade de ma lecture, je me demande pourquoi les deux personnages sont attirés ainsi l’un envers l’autre sans se connaître, je me demande aussi comment fonctionnent les objets magiques pour n’obéir qu’à un Talent et plein de petites choses comme ça. En tout cas, rien d’alarmant et ce qui est déjà posé de l’univers fonctionne à merveille !

Il est trop tôt encore dans l’histoire pour y déceler un message clair, mais on peut voir apparaître le thème des contraires en amour. L’évolution du personnage d’Adrien, très maladroit, peut donner à voir des choses intéressantes sur la confiance en soit.

Quant au style, il est très facile d’accès, bourré de références des années 90 que je ne comprends pas toutes mais qui font mouche et qui ajoutent à l’humour déjà présent. J’ai repéré quelques moments un peu trop descriptifs au début, un peu trop tell, notamment avec le premier chapitre de Dalek. Mais ce n’est qu’au tout début, alors c’est facilement pardonnable !

Un bon premier tome qui nous emporte très facilement sur Lexar avec Adrien et Dalek. La lecture s’est faite très vite et j’ai passé un super moment, tellement qu’à l’heure où je vous écrit, je suis contente d’avoir acheté le tome 2 pour le dévorer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *