ce que je vois

Chronique – The Untamed

Créateur : Steve Cheng et Chan Ka Lam.
Acteurs : Xiao Zhan, Wang Yibo, Zoey Meng, Xuan Lu
Durée : 45min/épisode / 50 épisodes
Résumé : Dans un pays dominé par le puissant clan Wen, un jeune homme nommé Wei Wu Xian (Xiao Zhan) noue une amitié non conventionnelle avec Lan Wang Ji (Wang Yibo du boys band Uniq), épris de justice.
Lorsque le duo tombe inopinément sur des preuves impliquant le chef du clan Wen dans un complot visant à apporter le chaos aux habitants de leurs terres, Wei Wu Xian et Lan Wang Ji décident d’intervenir.
Néanmoins, les tentatives des deux hommes pour déjouer les plans malveillants du chef du clan Wen échouent. Dans la confusion qui suit, Wei Wu Xian disparaît, beaucoup craignant le pire pour lui.
Six ans plus tard, Wei Wu Xian revient de nulle part. Il rejoint bientôt Lan Wang Ji, juste au moment où une vague de meurtres mystérieux se déchaîne. Les deux hommes unissent une fois de plus leurs forces pour enquêter, déterminés cette fois à ne pas échouer…
Le duo pourra-t-il faire toute la lumière sur ce qui se trame ? Résoudront-ils les affaires de meurtre ? Et qui donc est le sinistre personnage secret qui tire les ficelles derrière les malfaiteurs qui dévastent maintenant le pays ?
Ce drame est basé sur le roman à succès « Grandmaster of Demonic Cultivation » (Grand maître de la culture démoniaque) par l’écrvain de genre boys’ love Mo Xiang Tong Xiu, qui a aussi écrit « Scum Villain » (Saloperie de méchant).
Bande-annonce :

Mon avis :
ALORS !! Oui, 50 épisodes. Mais en vrai on les voit même pas filer, je vous assure. Vraiment, c’est… Heureusement qu’on arrivait sur la fin juin quand je l’ai entamée ! Et heureusement que mon amie Solange en a parlé pendant des mois pour m’inciter à m’y lancer ! On entame l’histoire avec Wei Wu Xian qui revient d’entre les morts. Un jeune homme, Mo XuanYu l’a invoqué et lui a offert son corps à l’aide de rites occultes, en échange il doit accomplir sa vengeance et tuer certains individus pour lui. S’il ne le fait pas ? Son âme se perdra à tout jamais, et ne trouvera pas le repos. Rien que ça ! Dans un premier temps, de l’épisode 3-4 au 33 je crois me souvenir, nous sommes plongés dans un long flashback dont le but est de nous apprendre ce qu’il s’est passé seize ans plus tôt pour que Wei Wu Xian trouve la mort. Dans le présent, Wei WuXian essaie d’accomplir la vengeance de Mo XuanYu et de comprendre ce qui s’est passé depuis les seize ans où il a quitté ce monde et évidemment, il recroise Lan WangJi qui va s’associer à lui.

Les personnages de cette série sont des pépites. Évidemment, nous avons Wei WuXian, ce héros au cœur pur dont les actions sont incomprises et mal interprétées et qu’on a envie de défendre de toute notre âme, nous avons aussi Lan WangJi, la droiture incarnée qui ne se « détourne du droit chemin » que pour aider Wei WuXian (si vous n’avez pas craqué devant la façon dont il prononce « Wei Ying », le nom de naissance de Wei Wu Xian, vous êtes des monstres) et rien que ces deux-là… Mention spéciale aussi pour les femmes de cette série, la sœur adoptive de Wei WuXian et la sœur de Wen Ning qui sont apparemment mieux exploitées dans la série que dans le roman selon les informations que j’ai. [Oui, si vous avez l’habitude de lire du BL (ou boys love pour les néophytes) vous savez que les femmes font partie du décor et que dans ces univers tous les hommes sont gays.] Leur donner plus de place fait preuve d’un peu plus de réalisme je trouve. En parlant de Wen Ning : ce petit chou aux capacités incroyables, mais qui est aussi doux qu’un lait à la fraise, j’ai envie de le protéger envers et contre tout. Mais le personnage que j’ai complètement adoré, avec qui j’entre quasiment en fusion, c’est Jiang WanYin, le frère adoptif de Wei WuXian. Bon, déjà, quand on voit sa mère, on comprend qu’il a hérité de son caractère disons… explosif, hargneux, colérique ? Après, quand on voit qu’il a grandi à côté de Wei WuXian qui déjà gamin était naturellement doué pour tout, et qu’il n’arrête pas de se dire que son frère ferait un meilleur chef de clan que lui, on comprend pourquoi il a autant d’amertume. Évoquons aussi le fait qu’il ne vit que pour la grandeur de son clan et que le fait de perdre son pouvoir l’effraie… Oui oui, vous venez de lire mon discours pour défendre ce personnage, trop vite acculé et détesté !

L’univers est absolument génial. La magie n’est présente qu’en certains individus, des Cultivateurs, qui sont divisés en clans. Leur but est évidemment de chasser les monstres pour défendre le reste de la population. Et il y a une façon noble de combattre, un chemin droit : l’épée. Alors vous comprenez que comme Wei WuXian, à un moment de la série, utilise plus la flûte et les sorts, on commence à répandre pas mal de mauvaises rumeurs à son propos… La série est particulièrement soucieuse des décors et des costumes. Pour tout vous dire, on m’a vendu cette série avec ça. Et bon sang quel régal !! Par contre, si vous vous attendez à voir de la romance partout, détrompez-vous : censure, les gars, censure. En Chine, les représentations queer sont interdites. Ce que j’ai apprécié, c’est qu’ils ont fait la même chose pour les romances hétéro : certes, on sait que la sœur du héros, Jiang YanLi, épouse l’héritier du clan Jin Jin ZiXuan, et on nous montre leurs échanges (franchement ils ont du mal, la communication c’est pas leur truc) mais jamais on nous montrera un baiser. J’ai trouvé ça juste. Alors pourquoi j’ai aimé ? Pourquoi regarder un drama qui, à la base, est une romance, mais où on voit pas du tout la romance ?! Parce que d’une, l’action et l’univers sont hyper intéressants et sont densifiés pour palier à ça. Ensuite… Et bah faut chausser ses lunettes et lire entre les lignes. Il y a plein plein pleeeeiiiin de petits messages codés qui reprennent les rites du mariages chinois. Des fois on se demande comment ça a pu passer à la censure ! Je vous laisse l’article anglophone que j’ai trouvé pour résumer ça. Et puis aussi un joli détail bien issu de la culture chinoise à propos des noms, que j’ai découvert avec cette série et que l’article sur Wikipédia explique bien (sérieux, ce détail est tellement bien et argh allez lire, je vous en prie).

Oulà j’ai beaucoup parlé ! J’ai bientôt fini, rassurez-vous ! J’ai adoré cette série, parce qu’elle est vraiment superbement travaillée. J’aime aussi le message à propos de la puissance des rumeurs et du regard des autres qui nuisent à un individu et peuvent carrément lui construire une image entièrement fausse. Le poids des carcans sociaux, des traditions, et ce qu’on risque quand on ne les respecte pas. Car si Wei WuXian a une aussi mauvaise réputation, c’est parce qu’il ne suit pas la voie traditionnelle comme tout le monde…

Bref, cette série, tout le monde doit la voir. Oui, tout le monde. Même pas besoin d’aimer le BL, parce que si vous ne faîtes pas attention, vous pouvez passer à côté et ne voir en eux que de très bons amis (même si franchement, non, ils ne sont pas que bons amis, enfin faut se rendre à l’évidence !!) Les réalisateurs de cette série ont réussi à faire un travail magistral pour faire de la romance sans romance, et surtout pour solidifier l’action en enrichir l’univers qui valent vraiment qu’on s’y attarde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *