ce que je vois

Chronique – Love Alarm – Lee Na Jeong

Créateur : Lee Na Jeong, Lee Ayoum, Seo Bora
Acteurs : Kim So Yun, Jeong, Ga Ram, Song Kang, Go Min Si
Durée : 50 min (8 épisodes)
Résumé : La société est bouleversée par l’arrivée de la nouvelle application téléphonique qui vous avertit à chaque fois qu’une personne qui vous aime se trouve à moins de 10 mètres. Kim Jo Jo est une jeune lycéenne, belle et intelligente. Bien qu’elle paraisse joyeuse devant tous ses camarades, elle cache cependant son lourd passé et son malheur. Contrairement aux autres élèves de son école, elle ne télécharge pas l’application Joalarm. Hwang Seon Oh est quant à lui l’élève le plus populaire de son école puisqu’il est en permanence entouré de ses amis et admiré par de nombreuses filles. Il est très proche de Lee Hee Yeong. Il découvre un jour que son ami est en réalité amoureux de Jo Jo. Mais un incident va rapprocher Seon Oh de cette dernière. (source)
Bande-annonce :

Et en VOSTFR s’il vous plaît, le coréen, c’est joli !

Ça doit faire des mois que je dois faire cette chronique… BREF ! Comme j’étais dans ma vibe drama coréen, Netflix a eu la bonté de me proposer cette série. Y’a des points positifs, et des points négatifs.

Déjà clairement, le public auquel cette série s’adresse est un public plutôt adolescent. Le scénario est hyper classique, et on le voit dès le résumé : triangle amoureux. L’arrivée du beau gosse qui chamboule tout dans la vie de la petite Cendrillon. Cette romance qui malgré son originalité (ils s’embrassent avant de tomber amoureux, révolutionnaire !) garde de bons gros goûts sucrés de shojo de jeune fille en fleur, avec les événements classiques qui fondent une relation : un voyage, un malentendu… L’élément original qui m’a intéressée et qui selon moi n’est pas assez approfondi, c’est cette fichue application Love Alarm. J’en parle plus loin.

Les personnages sont le point faible de cette histoire. Jojo est une mini Cendrillon qui fait face à tout ce qui lui arrive avec courage, comme énormément d’héroïnes de shojo. Et comme d’habitude, elle a un lourd passé. Personnellement, ça me rappelle Tohru, de Fruits Basket… Et évidemment, on a le beau gosse riche mais solitaire, Seon Oh, qui fait tomber toutes les filles à ses pieds, et qui évidemment finit par tomber amoureux de la gentille Cendrillon. Et ooooh que retrouve-t-on en troisième personnage ? Le gentil garçon amoureux de l’héroïne, qui n’a rien demandé à personne, et évidemment l’héroïne n’en sait absolument rien. Joli triangle amoureux. Pour compléter le tout, on retrouve le personnage féminin qui en veut par-dessus tout à l’héroïne et qu’on a envie de détester, sa cousine. Je ne sais combien de fois j’ai roulé des yeux face à leurs réactions plus qu’attendues. Et clairement, c’est pas pour ça qu’il faut regarder ce drama, à moins que vous adoriez ce genre de schéma narratif.

L’univers est clairement pour moi le point fort de cette histoire, et mérite d’être développé. Il m’a beaucoup inspiré, mais j’ai trouvé ça d’un frustrant que les auteurs n’aillent pas plus loin ! Il dresse le portrait d’un monde solitiaire et fait réfléchir à tous les impacts que cette application provoque : est-ce que vous avez envie que tout le monde sache que vous aimez quelqu’un ? Est-ce qu’une application sait mieux que vous-même ce que vous ressentez ? Et qu’est-ce qu’on fait si personne ne tombe jamais amoureux de nous et ne fait jamais sonner notre Love Alarm ? Et les homosexuels dans cette société encore assez homophobe, qu’en fait-on ? Ça ouvre un champ des possibles assez incroyable pour réétudier notre société, mais cela devrait être davantage poussé.

Pour moi, le message est assez brouillé. A-t-on besoin d’amour, de cette forme d’amour pour être heureux ?

Pour conclure, c’est une série intéressante pour toutes les possibilités de réflexion qu’elle ouvre, mais clairement je ne fais partie du public visé, et je l’ai ressenti au visionnage.


2 commentaires

  • hellyssandre

    Han, mais moi parfois j’adore ce genre de série gna gna. J’avoue que l’idée est originale. Celle de la love application. Je n’ai jamais vraiment regardé de séries Coréennes même si j’ai une amie qui est fan. Puis tu m’as trop rappelé de souvenirs avec Fruits Basket. J’ai tellement adoré cet anime. On se demande pas pourquoi, il y a des chats haha. Super article en tous les cas qui malgré tout donne envie de découvrir la série.

    **Éphémère**

    • Codan

      Hello toi ! 😀
      Y’a des petits défauts, mais franchement ça se laisse regarder et c’est pas mal. Surtout si tu aimes le gna gna, je pense que ça peut te plaire !
      Aaaaah Fruits Basket ** Mythique ! J’ai tellement adoré cette série, j’ai encore tous les mangas chez mon père ! Mangas que j’avais d’ailleurs recouvert pour ne pas les abîmer xD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *