ce que je lis

Chronique – Café, lait de poule et jambe de bois – Reru

Auteur : Reru
Editeur : MxM Bookmark
Collection : Romance d’hiver
Parution : 2019
Pages : 160
Résumé de l’éditeur : C’était censé être l’affaire d’une soirée. Ou deux. Ou trois, histoire que le mensonge tienne la route. Juste une seule soirée (ou deux, ou trois) à faire semblant d’avoir un petit-ami pour l’un, d’être un petit-ami pour l’autre. C’était censé être le plan. Rien de plus facile ! Mais c’est bien connu, les plans les plus faciles sont toujours ceux qui marchent le moins bien.

Mon avis :  J’avoue, j’ai la toute première version. Reru est une amie depuis de nombreuses années, et j’ai lu beaucoup de choses d’elle. Le Festival du livre de romance de Dunkerque, où je suis allée avec elle et où j’ai rencontré plein de gens géniaux, a été l’occasion d’aller prendre ma commande à MxM Bookmark et de relire cette petite pépite.

Si vous ne connaissez pas Reru, mais que vous aimez l’homoromance toute douce et pleine d’humour, toute en tendresse et avec plein de bons sentiments, allez-y. Dans cette centaine de pages, vous avez un condensé de bonne humeur. Parfait pour préparer Noël !

Les personnages sont très attachants. Gabriel est un infirmier et il s’occupe avec une patience d’ange de ses vieux patients parfois assez loufoques. Une amie aide-soignante le traîne à aller boire un verre, où il rencontre Sébastien. On cerne assez vite le second personnage : il râle parce que sa mère, qu’il adore, lui met la pression pour retrouver quelqu’un afin que la place à côté de lui lors du mariage de son frère soit comblé. Et la très bonne idée qui le frôle : pourquoi ne pas avoir un faux petit-ami ? Et pourquoi ce faux petit-ami ne serait pas le beau jeune homme qu’il ne connaît même pas ? On est alors emmené en Normandie, dans la famille haute en couleurs de Sébastien, pour le mariage du cadet. Normalement, après la cérémonie, les chemins de Sébastien et Gabriel devraient se séparer. Normalement…

Comme d’habitude, c’est le style que j’ai adoré. Pleine d’humour, bourrée d’expressions imagées à mourir de rire, j’ai ri tous les deux paragraphes. Des deux personnages principaux qui s’embourbent dans leurs sentiments naissants à la famille très envahissante de Sébastien, en passant par les petits vieux loufoques qui parsèment cette histoire, les personnages sont tous, tous adorables, drôles et hyper attachants.

Et puis surtout, j’aime aussi énormément le fait que ce thème de Noël, sous la plume de Reru, se transforme en apologie du partage et de la famille. Je n’ai qu’une hâte maintenant, c’est de rentrer chez moi pour passer ce moment avec les miens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *